Blog / 5 questions à ... / 5 questions aux Globes Blogueurs

5 questions aux Globes Blogueurs

24 juin 2022
portrait-seb-150x100.jpg

Les Globes Blogueurs ce sont un peu les blogueurs incontournables quand on parle tourisme durable. Quand j’ai lancé Ethik Hotels j’ai donc immédiatement commencé à suivre avec attention les aventures de Laura et Sébastien. Ils ont commencé à partager leurs découvertes de voyages il y a maintenant 8 ans, quand ils sont partis découvrir l’Amérique Latine pendant 10 mois. Depuis, ils me font rêver avec leurs escapades ! Il était donc tout naturel que je leur propose de participer à notre série « 5 questions à ». Découvrez maintenant leurs réponses.

Pouvez vous vous présenter et nous dire ce que représente le voyage pour vous ?

Nous sommes Laura et Sébastien du blog de voyage les Globe Blogueurs. Pour nous le voyage c’est principalement deux dimensions fortes :

  • La première c’est la recherche d’émerveillement permanent que nous offre la nature.
  • Ensuite, c’est cette possibilité de rencontrer l’autre, de se confronter à d’autres réalités, modes de pensée ou manières de vivre que ce soit à deux pas de chez soi ou à l’autre bout du monde. 

Et que l’on préfère par dessus tout c’est comprendre le lien entre l’Homme et son environnement et comment peux t’on se reconnecter à la nature.

Quel est le voyage qui vous a le plus marqué ? Pourquoi ?

C’est toujours une question compliquée voire impossible car chaque voyage est très différent et résonne spécialement en fonction de qui on était à ce moment là.

Mais je dirai que c’est sûrement notre voyage de 10 mois en Amérique latine. Le fait de voyager en ayant du temps, dans une même région géographique nous a beaucoup appris sur nous même et sur le monde. Et surtout, on est parti à deux et revenu à 3 puisque notre fils qui a maintenant 7 ans est « made in pérou » pourrait on dire. Il a voyagé avec nous in utéro les derniers mois. C’est nécessairement le plus beau souvenir de voyage.

Ce voyage a aussi été intense car dans la même période on a perdu des proches alors même qu’on était à l’autre bout du monde. Il a donc été teinté de grands moments de détresse.  Nous avons pu compter sur l’empathie et de bienveillance d’ inconnus rencontrés en chemin. Vivre dans sa chair ces instants d’humanité profonde ça marque forcément et ça nous rappelle qu’au delà des différences on a toujours quelque chose à partager avec les autres.

Comment voyez-vous le tourisme post Covid ?

Je pense que beaucoup de personnes ont pris conscience de nombreux enjeux et surtout ont pu expérimenter d’autres manières de voyager et se rendre compte que cela était aussi enrichissant.

Pour autant je pense que l’envie d’ailleurs ne va pas s’éteindre du jour au lendemain. Peut être qu’on sera plus raisonnable sur nos désirs de voyage et qu’on les pensera autrement en terme de temporalité et de distance. De courtes escapades près de chez nous et des voyages lointains sur de plus longue durée.

En tout cas c’est de cette manière là que je l’imagine pour moi. Je n’ai pas fait une croix sur les voyages à l’autre bout du monde. Mais je préfère attendre d’avoir du temps à y consacrer pour les réaliser. Tout comme je suis partie 10 mois en Amérique latine et 6 mois en Asie, je prévois d’autres projets sur plusieurs mois quand ça sera possible. D’une part cela permet de mutualiser les transports éventuels en avion. D’autre part, l’expérience d’un voyage sur une longue période me paraît plus enrichissante. En ayant du temps, on s’autorise plus de sortir des sentiers battus, de comprendre ce qui se passe autour de nous, de faire des rencontres.

Quelle est votre prochaine destination de vacances ?

A l’heure où j’écris, j’ai une semaine de vacances prochainement qui va être totalement improvisée dans le sud est de la France, quelque part entre Grenoble et Marseille, Montpellier et Nice. Aucune préparation, on se laissera porter par les événements et des lieux qui nous font de l’œil depuis un moment. Dans notre travail de blogueurs voyage, nos séjours sont souvent bien millimétrés alors pour les vacances je laisse faire le hasard et j’adore ça.

Un livre à nous conseiller qu’on pourrait glisser dans notre valise ?

Je glisse rarement de livre dans ma valise. Même dans les transports, je regarde le paysage défilé. En voyage, j’ai tendance à vouloir sentir les ambiances et vivre le moindre moment.

Mais si vous voulez voyager rien qu’en lisant,  je vous conseille les livres d’Alain Mabanckou qui vous emmène dans des ambiances congolaises pittoresques. De manière générale, j’aime bien lire des auteurs et autrices d’origine africaine. Je trouve qu’on ne les valorise pas suffisamment à mon goût alors qu’ils proposent des regards différents.  Parmi celles et ceux que j’aime il y a Calixte Beyala, Chimamanda Ngozi, Fatou Diome, Ahmadou Kourouma, Amadou Hampâté Ba…

Pour l’aspect pratique, mon incontournable ce sont les guides Tao qui permettent de dénicher des adresses et initiatives engagées en France et dans le monde entier.

Anne Chéné