Blog / Généralité tourisme durable / Tourisme de masse en Grèce : 5 alternatives loin des foules

Tourisme de masse en Grèce : 5 alternatives loin des foules

30 novembre 2022
parthénon

L'année 2022 s'annonce historique sur la plan du tourisme pour la Grèce. 2019 était déjà considérée comme extraordinaire avec 18.2 milliards de recette. Cette année les prévisionnistes tablent sur 20 milliards. Il y a 3 ans cela représentait 33 millions de vacanciers, c'est à dire 3 fois plus que la population grecques. Cela va sans dire que cette masse de touristes n'est pas sans conséquence sur l'éco système et la population locale. Il est également légitime de se demander si on peut encore trouver des lieux préserver au cœur de la république hellénique. La réponse est oui. Suivez le guide !

  1. Les grecs en première ligne
  2. L'impact du tourisme de masse en Grèce sur les éco systèmes
  3. Les 5 alternatives au tourisme de masse en Grèce

Les grecs en première ligne

Comme dans de nombreux pays ou régions victimes du tourisme de masse les premiers touchés sont souvent les habitants eux-mêmes. En effet, l'afflux d'une masse de touristes sur une zone entraîne malheureusement une hausse des prix que les habitants ne peuvent pas supporter.

La désertification des centres villes

On en a déjà parlé pour Venise, elle aussi victime du surtourisme, l'arrivée massive de voyageurs entraîne des hausses importantes de loyer. En effet, avec le développement des locations de vacances saisonnières, il devient souvent plus rentable pour les propriétaires de louer de cette façon que de louer à l'année aux habitants eux-mêmes. Ces derniers ne pouvant supporter les hausses de loyer indécentes (on a entendu parler de +30% dans certaines villes), se retrouvent dans l'obligation de s'exiler en périphérie pour se loger. C'est ainsi que les centres villes se désertifient : plus de commerces de proximités, place aux magasins de souvenirs. La ville se vide de ses habitants et de son âme par la même occasion.

Image

Cela impacte les habitants mais pas que. Les saisonniers ne pouvant se loger sont contraints de refuser certains emplois. Et alors, le comble, les destinations touristiques se retrouvent en manque de main d'œuvre pour accueillir la horde de vacanciers ! Le chat qui se mord la queue. Pour lutter contre ce fléau des mairies, comme Santorin, donne des primes de 100 € par mois aux fonctionnaires pour qu'ils puissent se loger

Les grecs privés de vacances

C'est un paradoxe : jamais ils n'auront accueillis autant de voyageurs et pourtant eux ne seront pas en mesure de partir découvrir leur beau pays. Et pour cause, la terrible loi de l'offre et de la demande a fait s'envoler le prix des locations saisonnières. Avec un salaire moyen de 787 €, les grecs ne sont plus en mesure de s'offrir ces extras. Sauf dans certains lieux moins connus et donc moins fréquentés comme Astypaléa qui accueille une majorité de visiteurs grecques.

L'impact du tourisme de masse en Grèce sur les éco systèmes

Gestion des déchets

Il est évident qu'avec un tel afflux de personnes cela entraîne une quantité déchets. Malheureusement il reste encore des endroits notamment des îles qui ne sont  pas équipées d'équipement de gestion de ces déchets. Nombre d'entre eux se retrouve donc dans la mer méditerranée qui occupe le haut du triste classement des mers les plus polluées du monde. Il y aurait 4 fois plus de plastique dans ses eaux que sur le "fameux" continent de plastique.

Nous ne le répèterons jamais assez le meilleur déchet est celui qu'on ne produit pas. En vacances comme ailleurs il faut limiter l'usage de plastique et autre emballages à usage unique. Pour vous aider découvrez notre article sur les vacances zéro déchet.

Pollution de l'air

En 2022 la Grèce avait estimé à 5000 croisières soit 25% de plus qu'en 2019. Rien qu'à Santorin c'est 600 bateaux qui jettent l'encre et déversent pas moins de 800 000 passagers sur une île de 76 km/². Malheureusement ces immeubles flottants ont l'habitude de laisser les moteurs allumés pendant les journées d'escales. Cela créé une très forte pollution de l'air à cause des gaz d'échappement et des micro particules.

Dégradation des espaces naturels

Saviez-vous que dans le monde les touristes se regroupent sur 5% du territoire ? La Grèce n'échappe pas à la règle avec des points d'afflux majeurs comme Santorin, on vient d'en parler, mais aussi Mykonos, Athènes ou encore Corfou. Il est évident qu'un nombre si important de personnes dans un espace si réduit a des impacts sur la nature. Il n'est presque plus possible dans ces îles de protéger des espaces et la nature est forcément la première à en pâtir. N'oubliez pas si vous devez vous y rendre de marcher dans les sentiers balisés pour laisser à la nature le temps de se régénérer dans les endroits non piétinés.

Pour aller plus loin : découvrez les 10 commandements du voyageur responsable.

La Faune victime collatérale

Nous allons pas évoqué à nouveau ici les ravages causés par les plastiques errant dans les eaux à travers le globe. Malheureusement de nombreux articles ont fait état de la situation catastrophique existante. Si vous souhaitez néanmoins en savoir plus, nous conseillons cet article sur l'impact des plastiques sur la pollution des océans.

Une des autres problématiques, c'est la mort des cétacés liés à des collisions avec des bateaux. Cela représente tout de même 60% des décès des baleines principalement mais aussi des dauphins et des cachalots. Et le tourisme de masse en Grèce est en partie responsable avec la quantité de bateaux de croisières présents dans cette zone. Et ces derniers sont, au même titre que les cargos et pétroliers, les principaux responsables de ces accidents mortels.

Les 5 alternatives au tourisme de masse en Grèce

Astypaléa

Cette île appartient à l'archipel du Dodécanèse. Elle est le point de jonction avec les Cyclades. C'est pourquoi vous retrouver de nombreuses similitudes architecturales. D'ailleurs la forteresse Vénitienne construite en surplomb du port, vous fera penser à Thira sur l'île de Santorin. La foule en moins !

En effet, l'île en forme de papillon attire principalement des touristes grecques et en quantité raisonnable. C'est vraiment un lieu idéal de vacances parfaites pour tous ceux qui sont en recherche d'authenticité.

Découvrez Kallicharon, un hotel écologique à Astypaléa.

Image

Ithaque

Cette île qui appartient aux îles ioniennes et connue depuis l'antiquité et a su préserver son calme. Elle fût, en effet, le théâtre des retrouvailles entre Pénélope et Ulysse dans l'Odyssée d'Homère après 20 ans de séparation.

Il en reste aujourd'hui plusieurs sites archéologiques, des ports typiques et un calme propice aux vacances. Cela en fait un lieu idéal pour tous ceux qui souhaitent sortir du tourisme de masse en Grèce.

Image

Thessalonique

Envie d'un city trip ? Thessalonique est la 2ème ville de Grèce et la capitale de la région de la macédoine du centre. La ville a su conserver une ambiance de petite ville et les habitants ont la réputation d'être particulièrement sympathique. 

Sa situation idéale lui permet également d'être le point de chute pour découvrir la Grèce du nord : Pella, Verginia, Véria. Cela fait de la ville une étape incontournable de tout slow travel en Grèce.

Le parc archéologique de Dion

Si vous allez à Thessalonique, ne manquez pas de pousser votre route jusqu'au parc archéologique de Dion. Cité sacrée des macédoniens construite il y a plus de 2500 ans. Elle est dédiée à Zeus et a été le témoin des fastueuses festivités organisées par Alexandre le Grand.

Envie de vous imprégner encore plus de la région ? Partez pour 2 jours de randonnées et montez au sommet du Mont Olympe. Il s'agit du point culminant de la Grèce à 2 917 mètres. Dans la mythologie il s'agit du domaine des dieux, ni plus ni moins !

Les gorges de Vykos

D'après le Guinness des Records, il s'agit des Gorges les plus profondes du monde par rapport à sa largeur. Alors si vous êtes adeptes des spots natures, il serait dommage de manquer cela. D'autant plus qu'à la différence de certains lieux en Grèce, ici la végétation est verte et luxuriante. Un parfait contraste avec les paysages arides des îles.

Vous pourrez profiter de ce lieu pour vous adonner à vos sports extérieurs préférés : randonnées, rafting, escalade, VTT... Il y a en vraiment pour tous les goûts !

Image

Pour aller plus loin, découvrez nos 3 idées en Grèce hors des sentiers battus.

Est ce qu'on vous a convaincu de sortir des lieux communs et du tourisme de masse en Grèce pour découvrir des lieux préservés et authentique ?

Photo de Luca Berera
Photo Kathy Coughlin Burke ( Pinterest ) 

La première plateforme collaborative d’accès au tourisme durable. Découvrez nos adresses d’hébergements éco responsables pour vos prochaines vacances !
Les hébergements du moment !
En ce moment à la une !
Trouver un article de blog