Blog / Inspirations voyage - Transport / Voyage sans avion

Voyage sans avion

01 novembre 2022
personne portant un sac

Le voyage sans avion, c'est possible ! C'est même une façon de découvrir l'Europe qui vous promet une belle aventure : vous renouez avec les distances, intégrez pleinement le trajet à votre escapade et vivez de nouvelles expériences. En train de nuit, en bus ou même en voilier : à vous les vacances bas carbone et slow ! Mais alors, où est-ce possible de voyager en partant de la France ? Quelles sont les destinations accessibles sans emprunter la voie des airs ? Nous vous donnons tous nos conseils pour organiser votre prochaine escapade. Moins prendre l'avion n'est pas synonyme de moins voyager !

  1. Pourquoi voyager sans avion ?
  2. Les alternatives au voyage sans avion

Pourquoi voyager sans avion ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, nous vous donnons 3 raisons pour vous donner envie de moins vous reposer sur l'avion pour vos voyages.

L'empreinte carbone de l'avion

Limiter ses déplacements en avion est l'une des actions les plus importantes pour réduire son empreinte carbone à l'échelle individuelle.

Les derniers modèles en vigueur évaluent l'empreinte carbone de l'avion à 200 g de CO2e par kilomètre pour un long courrier et à 390 g de CO2e par kilomètre pour un vol court-courrier.

Si vous voulez calculer l'empreinte carbone de votre dernier voyage en avion, nous vous conseillons le simulateur de Bon Pote qui donne aussi plein d'informations pour comprendre le calcul et ce qui se cache derrière les chiffres.

Remettre le trajet au centre du voyage

L'empreinte carbone, c'est une chose. Mais ce n'est pas cet argument qui va vous convaincre que le voyage sans avion peut être agréable et dépaysant.

Voyager sans avion, c'est aussi remettre le trajet au centre de l'aventure et lui donner une place à part entière ! Vous faites escale à Madrid lors de votre voyage en train direction le Portugal : et si vous en profitiez pour (re)découvrir la riche culture de la capitale espagnole ?

Le logement, nous nous en occupons : découvrez nos adresses d'hébergements écoresponsables à Madrid.

Éviter les désagréments de l'avion

Voyager en avion, c'est aussi tout un lot de petits désagréments à prendre en compte :

  • L'absence de Wifi dans les airs ;
  • Le stress de l'aéroport entre l'enregistrement des bagages et le passage de la sécurité ;
  • Le trajet supplémentaire éventuel entre le centre-ville et l'aéroport.

Les alternatives au voyage sans avion

Le train

Image

L'empreinte carbone du train

Le train, surtout quand il est alimenté par de l'électricité provenant de sources peu carbonées, comme c'est le cas en France, émet très peu de gaz à effet de serre lors du transport.

L'empreinte carbone du train en France est ainsi :

  • 2 g de CO2e par km pour un TGV ;
  • 5 g de CO2e par km pour un Intercités ;
  • 25 g de CO2e par km pour un TER.

Si vous prenez un train alimenté au diesel ou par de l'électricité issues d'énergies fossiles, il faut compter environ 80 g de CO2e par km. Ce type de train existe encore dans certains pays européens.

Où partir en train depuis la France ?

Les pays frontaliers de l'Hexagone sont très bien desservis par les trains depuis la France. Rejoignez notamment ainsi sans correspondance depuis Paris : Amsterdam, Bruxelles, Londres, Milan, Barcelone, Genève ou Lausanne. Avec le train de nuit, des villes comme Vienne et bientôt Berlin deviennent facilement accessibles !

Pour planifier votre prochaine aventure, découvrez où voyager en train en Europe et 6 voyages en train couchette en Europe.

Pour aller plus loin, le site Chronotrains donne les villes accessibles en moins de 5 heures sur les rails depuis les grandes gares européennes.

Le bus

Image

L'empreinte carbone du bus

Voyager en bus est une alternative souvent moins chère que le train pour se déplacer sans avion. En revanche, elle pollue plus, autour de 100 g de CO2e par km pour un remplissage de 10 personnes dans un bus. L'impact diminue si le transport en commun est bien rempli.

Où partir en bus depuis la France ?

Le bus a aussi l'avantage de desservir de petites villes dans lesquelles le train ne passe pas forcément. C'est donc une bonne solution pour se déplacer à l'échelle régionale.

Flixbus et Blablacar sont les compagnies principales pour voyager sur de longues distances depuis la France :

  • Blablacar propose surtout des destinations en France, ainsi que des liaisons pour rejoindre Barcelone et Amsterdam ;
  • Flixbus offre l'accès à de nombreuses villes en Europe, par exemple Hambourg, Stockholm, Lisbonne ou encore Istanbul.

Pour trouver des lignes plus locales (et même organiser votre voyage plus globalement), le site Rome2rio vous indique le meilleur trajet pour rejoindre votre destination avec les différentes alternatives possibles (bus, train, etc.). Si vous devez vous déplacer en bus au sein d'un pays, c'est donc un excellent site pour trouver les compagnies de bus qui opèrent les liaisons régionales.

Le ferry

Image

Qu'entend-on par ferry ?

Le ferry désigne un bateau qui transporte à la fois des personnes et du fret. Il ne s'agit donc pas d'un paquebot de croisière uniquement destiné au transport et aux loisirs des personnes.

Même s'il est difficile de trouver des informations fiables sur l'impact carbone des paquebots, celui-ci est probablement pire que celui des avions. N'oublions pas que les paquebots sont souvent de véritables hôtels se déplaçant sur l'eau, avec de vastes cabines, des piscines, des salles de sports, casinos, bars, restaurants. Dans cet article, nous parlons uniquement des ferries qui transportent aussi des marchandises, acceptent notamment d'embarquer votre voiture et vous transportent d'un point A à un point B.

L'impact carbone du ferry

Comme pour les paquebots, trouver des informations fiables sur l'impact carbone des ferries n'est pas chose aisée. Le niveau d'émissions de gaz à effet de serre dépend notamment de la taille et du niveau de confort de l'embarcation.

Une chose est cependant certaine : le ferry pollue et émet des particules fines dans les ports et à bord dangereuses pour la santé. L'empreinte carbone de votre trajet peut même  s'avérer pire que l'avion par kilomètre si vous voyagez seul, que vous embarquez votre voiture avec vous et que vous prenez une cabine pour vous tout seul.

En revanche, si vous partagez une cabine ou réservez uniquement un siège et que vous partez en tant que piéton, l'empreinte carbone de votre voyage s'en trouve nettement diminuée.

Pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre de votre voyage en ferry, Bon Pote a publié un simulateur accessible à tous. À vous d'évaluer ensuite si c'est une solution plus vertueuse que l'avion ou pas pour votre trajet !

Pour vous donner un exemple concret, supposons que vous partiez en Corse pour vos vacances à 2 et souhaitiez rejoindre Ajaccio depuis Paris. Comparons 3 solutions en matière d'impact carbone :

  • L'avion Paris-Ajaccio ;
  • Le TGV Paris-Toulon puis le ferry Toulon-Ajaccio ;
  • La voiture jusqu'à Toulon avant de l'embarquer dans le ferry direction la Corse.

Voici l'empreinte carbone de votre voyage aller-retour avec les différentes solutions par voyageur :

  • Pour l'avion, il faut compter 700 kg de CO2e ;
  • Pour le trajet en voiture (de taille moyenne) et ferry : 227 kg CO2e pour le ferry + 134 kg CO2e pour le trajet en voiture = 361 kg de CO2e au total ;
  • Pour le trajet TGV et ferry : 121 kg CO2e pour le ferry en tant que piéton + 2,4 kg CO2e pour le TGV = 123,4 kg de CO2e.

Avec ce scénario, prendre le ferry s'avère dans tous les cas mieux que l'avion en matière d'empreinte carbone, l'essentiel des kilomètres étant parcourus via la voie terrestre. C'est donc une bonne alternative à la voie des airs pour traverser les mers et rejoindre notamment les îles.

Pour réduire encore l'empreinte carbone de vos vacances, pensez à prendre le ferry sans votre voiture. Vous réduirez quasiment de moitié l'impact de votre traversée en ferry !

Où partir en ferry depuis la France ?

  • La Corse depuis Marseille, Nice ou Toulon. Rejoignez les principaux ports corses en bateau, notamment Ajaccio, Bastia, l'Île-Rousse, Porto-Vecchio ou Propriano ;
  • Le Royaume-Uni depuis Dunkerque, Roscoff, Dieppe, Saint-Malo, Cherbourg, Caen et Calais. Vous pouvez relier par la voie des mers de nombreuses destinations du sud du pays : Douvres, Plymouth, Newhaven, Portsmouth et Poole ;
  • L'Irlande depuis Cherbourg ou Roscoff. Rejoignez ainsi Cork, Rosslare ou Dublin depuis la France ;
  • Majorque et Minorque. Une liaison régulière part depuis Toulon vers l'archipel des Baléares ;
  • La Sardaigne accessible depuis Nice, Toulon et Marseille ;
  • Le Maroc depuis Marseille ou Sète vers Tanger et Nador ;
  • L'Algérie depuis Marseille vers Alger ;
  • La Tunisie depuis Marseille vers Tunis.

Les alternatives au ferry

Même si elles sont assez marginales et souvent plus onéreuses, des alternatives moins polluantes que le ferry existent ! C'est notamment le cas du voilier et du cargo.

Bonne nouvelle pour le voilier : Sailcoop propose des lignes régulières entre le continent et la Corse à raison de 2 départs par semaine entre juillet et octobre.

Si ces solutions vous intéressent, découvrez nos articles dédiés aux alternatives pour le ferry :

Alors, êtes-vous tenté par toutes les possibilités du voyage sans avion ? Par quelle destination allez-vous commencer ? Racontez-nous en commentaire !

Image par Ingrid de Pixabay
Image par Arul de Pixabay
Image par Erich Westendarp de Pixabay
Image par Patrick SABATIER-VESCOVALI de Pixabay

Anais Maroteaux
Rédactrice SEO