Blog / Carnet de Voyage / La côte ouest de la Corse, entre mer et montagne

La côte ouest de la Corse, entre mer et montagne

18 octobre 2022
vue mer corse.webp

Nous sommes partis en juin à la découverte de la côte ouest de la Corse. Nous avons fait le choix volontaire de mettre notre voyage sous le signe du slow travel. C’est à dire que nous n’avons pas fait plus d’une heure de voiture par trajet. En Corse, au regard des routes cela représente 50 kilomètres ! Cependant nous nous sommes régalés aussi bien visuellement que gustativement et malgré ce périmètre restreint, nous n’avons pas eu le temps de tout voir, tant la région est riche. C’est l’avantage de la Corse : pouvoir bénéficier d’une grande diversité de paysages dans un petit territoire.

  1. Première étape : découverte touristique autour d’Ajaccio
  2. Deuxième étape sur la côte ouest de la Corse : la baie de Propriano

Première étape : découverte touristique autour d’Ajaccio

Les tours génoises

La Corse en compte en tout 83, alors je vous arrête tout de suite nous ne les avons pas toutes visitées ! Cependant nous avons eu l’occasion d’en découvrir 3 dont deux pendant la 1ère partie :

La Tour de la Parata

Elle a l’avantage d’être située à seulement quelques minutes du centre ville d’Ajaccio et donc accessible en transport en commun pour ceux qui ne seraient pas véhiculé.

La tour de la Parata fait face aux fameuses îles sanguinaires. Elle offre ainsi un beau point de vue sur ces 4 îlots qui accueillaient par le passé les pêcheurs en quarantaine.

Il est tout à fait possible d’en faire le tour, par un sentier bien marqué. Il est également envisageable de rentrer à l’intérieur, ce que nous n’avons pas fait.

La visite ici ne s’arrête pas là, vous avez également la possibilité de rejoindre le sentier des douaniers, un incontournable de la côte ouest de la Corse. Celui-ci vous conduira en une heure de marche à la superbe plage de Capo di Feno. Le sentier est accessible à tous les niveaux de marcheurs, néanmoins voici quelques conseils

  • N’oubliez pas votre chapeau ou casquette ainsi que vos bouteilles d’eaux. La première partie du chemin est en plein soleil avec très peu d’ombre.
  • Pensez également à partir avec de l’argent liquide si vous souhaitez manger dans les paillotes, une fois arrivé sur le plage. Il n’y a aucun réseau donc impossible d’utiliser la carte bleue.
Image

La tour d’Omigna à Cargèse

C’est par celle-ci que notre séjour sur la côte ouest de la Corse a débuté. En effet, à peine descendu du bateau, nous avons pris la direction de Cargèse. Cela nous a tout de suite plongé dans l’ambiance des vacances : l’endroit est superbe.

Pour rejoindre la Tour d’Omigna, il faut vous garez à la page du Péro, juste en dessous de Cargèse. Il y a ensuite un chemin bien balisé d’une heure qui vous guidera jusqu’à la pointe avec la tour. Vous avez la possibilité de prolonger votre randonnée si vous le souhaitez, des panneaux explicatifs sont installés au départ. Il y a au total 3 chemins différents.

De notre côté nous avons fait nos faignants : nous avions faim et il commençait à pleuvoir alors nous avons choisi le petit circuit ! Il est vrai que l’averse n’a durée que 5 minutes, mais on ne pouvait pas le savoir avant car le ciel était bien menaçant. En tout cas peu importe le chemin choisi vous serez au cœur de la végétation. Un régal aussi bien pour vos yeux que pour votre odorat, si comme nous, vous y allez en juin et que les arbustes sont encore en fleur.

Il est également possible de rentrer dans la tour et de monter à son sommet. Vous aurez alors un très beau point de vue sur la côte, superbe à cet endroit.

Image

Corté

Changement de décor, on s’éloigne temporairement de la côte ouest de la Corse pour rejoindre Corte, capitale historique de l’île. Géographiquement elle se trouve au centre du département entourée de montagne.

La ville se trouve également à la jonction de deux rivières avec des accès aménagés. Cela est un vrai plus pour pouvoir se rafraichir après une journée de découverte.

Justement côté visite, vous n’allez pas vous ennuyez !

  • Le centre historique est très joli et mérite que l’on se perde dans les ruelles pour en découvrir les richesses. Cela sera l’occasion de découvrir la place Gaffory, la fontaine aux 4 canons, d’aller jusqu’au belvédère pour admirer le panorama sur la ville et les montagnes environnantes
  • La citadelle. En plus du bâtiment historique qui vaut le détour, elle abrite aussi un musée sur l’histoire de la Corse
  • La Boulangerie Casanova, pour découvrir une des spécialités de la ville qui vient allonger la liste de la gastronomie de l’île de beauté : les falculelles. C’est un vrai régal, une gourmandise sucrée cuite sur une feuille de marronnier. J’en salive encore rien que d’y penser ! Si vous n’avez pas programmer de séjour sur la côte ouest de la Corse, vous pouvez toujours essayer de faire vos propres falculelles à l’aide de cette recette.
Image

Que voir d’autres sur la côté ouest de la Corse ?

Comme je vous le disais plus haut, nous ne sommes restés que trois jours autour d’Ajaccio et nous ne souhaitions pas courir après le temps pour cocher toutes les cases. Nous n’avons donc pas pu tout voir et ce n’est absolument pas grave parce qu’on a vraiment adoré ce qu’on a découvert, cela nous donne donc une belle occasion de revenir !

Cependant si vous restez plus longtemps ou souhaitez avoir un plus grand choix pour occuper vos journées, voici une liste non exhaustive de choses à voir/faire sur la côte ouest de la Corse :

  • Les calanques de Piana. Nous avons longuement hésité à y aller en arrivant cependant la météo s’annonçait capricieuse. C’est pour cela qu’on a fait le choix de la Tour d’Omigna
  • Le village de Cargèse
  • Les îles sanguinaires. Nous n’avons pas souhaité y aller car les sorties avec d’autres touristes, un circuit définit et un timing restreint, ce n’est pas trop notre tasse de thé. Cependant par manque de temps nous n’avons pas cherché d’alternatives moins orientées tourisme de masse.
  • La réserve de Scandola
  • Ajaccio...

Pour plus d'inspiration, RDV sur le site de l'office de tourisme d'Ajaccio.

Image

Où dormir pour découvrir autour d’Ajaccio ?

Ce n’est pas l’offre touristique qui manque dans le secteur. Vous aurez en effet pléthore de choix. Cependant trouver un hébergement engagé c’est une autre histoire. C’est pour cela que je ne peux que vous conseiller Mare e Legnu à Peri.

Cette chambre d’hôte écologique coche toutes les cases, qui pour nous, font passer un séjour formidable à coup sûre !

Deux chambres tout confort avec vue

Mare e Legnu se sont deux chambres très confortables construites dans un bâtiment en bois à l’arrière de leur maison. Les chambres sont spacieuses et confortables. Chacune dispose d’une grande salle d’eau avec douche à l’italienne et de sa propre terrasse aménagée. Celle des propriétaires donnant de l’autre côté nous avons la quasi jouissance du jardin devant nous avec nos voisins. Isabelle a même rajoutée des espaces confortables un peu partout afin que l’on puisse profiter de l’endroit et surtout de la vue à notre guise. En effet, la maison se trouve sur les hauteurs d’Ajaccio et offre donc une vue panoramique sur la vallée. Le spot idéal pour vos apéros de fin de journée.

Entre les deux chambres, il y a également un espace commun avec frigo, vaisselle et micro-onde. Bref tout le nécessaire pour pouvoir prendre vos repas. Une belle occasion de profiter des lieux, de faire des économies en évitant les restaurants, de limiter vos déplacements et vous arrêtez chez des producteurs locaux pour découvrir la gastronomie Corse sans reprendre la voiture !

Un petit déjeuner à tomber

En parlant de gastronomie, impossible de parler de Mare e Legnu sans évoquer le petit déjeuner. Le meilleur moment de la journée se trouve sur la terrasse de nos hôtes avec une vue à couper le souffle sur la baie d’Ajaccio. Et nos yeux ne sont pas les seuls à se régaler, nos papilles ne sont pas en reste.

En effet, Isabelle concocte tous les matin un petit déjeuner maison. L’occasion de nous faire découvrir les spécialités locales : fromage, charcuterie, thé, falculelles... Mais c’est aussi le moment de nous délectés de ses succulentes confitures. Elles sont toutes aussi bonnes les unes que les autres et ce n’est pas le choix qui manque.

Un accueil exceptionnel

En plus de tous les avantages que je viens de vous énumérez, ce qui fait incontestablement la magie de l’endroit c’est l’accueil chaleureux d’Isabelle. C’est vraiment une belle personne que nous avons eu grand plaisir à rencontrer pendant notre séjour. Nous avons adoré échanger avec elle autour du fameux petit déjeuner jusqu’à 11h chaque matin. 

Elle n’est pas avare de conseils pour découvrir la côte ouest de la Corse qu’elle connaît parfaitement. Elle a également plein d’adresses de boutiques, de produits locaux et de restaurant à conseiller. Bref vous l’aurez compris nous n’avons pas eu assez de nos 3 jours pour explorer toutes les pépites qu’elle nous a parlé.

Les petits plus qui font la différence

Isabelle a travaillé quelques années sur un Yacht de luxe. Elle en a gardé le soucis du détail. Ces petits riens qui font toute la différence pour rendre le séjour parfait :

  • Une voiture de location. Louer une voiture en Corse est compliqué. Les loueurs manquent de voitures thermiques car des contraintes réglementaires les obligent à acquérir des voitures électriques. Sauf que l’île manque de recharges. C’est le serpent qui se mord la queue. Pour palier à cela une twingo de location est maintenant à disposition des voyageurs 
  • Un panier de plage qui comprend serviettes et parasol. Cela évite de devoir acheter le sien en arrivant
  • La possibilité de réserver un panier repas pour le soir et ainsi découvrir la gastronomie Corse. Nous l’avons fait un soir, nous nous sommes régalés
Image

Deuxième étape sur la côte ouest de la Corse : la baie de Propriano

Après un séjour dans les terres, nous avions aussi envie de profiter des fameuses plages corses. Nous avons donc pris la route de Porto Pollo à l’extrémité de la baie de Propriano.

Le chemin des écoliers entre Ajaccio et Propriano

Au lieu de prendre la route la plus rapide pour nous rendre dans notre 2ème point de chute, nous avons suivi les conseils d’Isabelle et pris le chemin des écoliers. L’objectif était de profiter de notre trajet pour découvrir d’autres merveilles de la côté ouest de la Corse. Après notre dernier petit déjeuner Pantagruélique, nous avons pris la direction de Coti Chivari en passant par la route côtière.

Il y a là-bas un ancien pénitencier. Le bâtiment principal n’est pas accessible car il sert aujourd’hui à des réceptions privées. Cependant, vous pouvez vous y rendre, grâce à une petite marche d’une vingtaine de minutes, à la réserve d’eau qui servait à alimenter le pénitencier et son potager. Cette dernière offre une vue panoramique sur la baie d’Ajaccio.

En redescendant pour retrouver la route de la côté, nous avons fait une halte à la plage d’argent. Une plage superbe qui rivalise avec les plus belles plages des caraïbes. Sable blanc fin et eaux turquoises en pente douce. Un vrai décor de carte postale.

Après cette pause baignade et détente, nous avons continué la route de la côté jusqu’à notre destination. Cette route offre des panoramas incroyables sur la côte. C’est un vrai plaisir pour les yeux. Néanmoins, à peut-être éviter pour ceux qui souffrent du mal des transports. Et oui comme toutes les routes en Corse ça tourne souvent !

Un hôtel éco responsable face à la mer

Une auberge à taille humaine

C’est après cette belle journée de route que nous avons découvert l’Auberge Kalliste, notre nouvelle adresse. Il s’agit d’un petit hotel de 16 chambres racheté par Cedric et Justine. Ils ont rénové la quasi-totalité de l’établissement eux-même. Quand ils se sont lancés dans ce projet ils ont souhaité en faire une auberge à taille humaine. Pari 100% gagné ! Nous avons eu l’occasion, pendant notre séjour de 3 nuits, de croiser plusieurs habitués qui reviennent chaque année dans cette adresse engagée, sur la côté ouest de la Corse, avec toujours autant de plaisir. C’est cette ambiance familiale qui les a fait tomber amoureux du lieux et... on ne peut pas les contredire. On se sent très vite chez nous. Justine, Cédric et leurs équipes réservent un accueil chaleureux à chaque voyageur et prennent plaisir à échanger sur leur territoire qu’ils aiment temps.

L’établissement offre différentes typologies de chambres pour répondre à vos envies et/ou budget. Vous aurez ainsi le choix entre vue, mer ou jardin, chambres doubles ou suites... Le prix inclus le petit déjeuner et il est aussi possible d’opter pour la formule demi-pension incluant le diner. Côté emplacement, rien à dire non plus étant donné que la superbe plage de Porto Pollo se trouve juste de l’autre côté de la rue.

De la ferme à la table, un restaurant locavore !

Un des gros avantage de cet hôtel écologique, en plus des points énumérés ci-dessus, c’est son restaurant locavore. Justine est une excellente chef qui nous concocte tous les jours des plats. En effet, l’établissement dispose de sa propre ferme et de son propre potager. Cédric à la manœuvre, supervise l’élevage de cochons et le potager en permaculture qui vient alimenter en très grande majorité les cuisines du restaurant. Ils produisent eux-mêmes la charcuterie que je vous conseille absolument de goûter. Ils visent l’autosuffisance dans quelques années. Nous avons eu la chance de pouvoir visiter l’exploitation et qu’ils nous explique toutes les choses mises en place. C’était vraiment intéressant.

Pour en revenir au restaurant, afin de garantir le fait maison, la carte est très réduite avec chaque jour 3 entrées, 3 plats et 3 desserts. Et chaque jour une nouvelle proposition vient en remplacer une autre. L’avantage c’est que si vous restez plusieurs jours vous aurez l’occasion de tester plusieurs plats. Nous y avons dîner tous les soirs de notre séjour et nous nous sommes régalés à chaque fois.

Un hôtel éco responsible labelisé

Très engagés dans la protection de l’environnement et du patrimoine corse, c’est naturellement qu’ils se sont lancés dans une certification Ecolabel. Obtenue dès 2018, elle est vraiment le fruit de tout leur travail. Cédric se fera un plaisir de vous expliquez toutes les actions qu’ils ont mis en place à la reprise de l’établissement avec notamment une gestion très précise des déchets. Cette dernière a d’ailleurs porté ses fruits, avec une diminution drastique de la quantité de déchets produits par l’établissement.

Ils ne se sont pas arrêtés là et ont souhaité mettre en avant le travail effectué au restaurant également. En effet, grâce à tous leurs engagements et à la réflexion menée pour proposer des repas locavores, ils ont obtenu le label Ecotable. Ce dernier récompense les restaurants engagés. Pour en savoir plus sur cette certification, découvrez notre article sur comment faire des repas éco responsables en vacances

Image

Que faire dans la Baie de Propriano

Nous n’étions là que 3 jours et avions très envie de profiter de la plage quasi déserte. Et oui nous avions eu la bonne idée de venir en juin ! C’est vraiment la bonne période pour profiter des plages au calme.

Cependant nous avons quand même pris le temps le premier jour de découvrir Campo Morro. Là encore une très jolie tour génoise, la dernière de notre séjour, avec ses fortifications à découvrir (visite payante) et surtout le sentier des douaniers qui permet de découvrir un tout autre paysage. Un petit air de Bretagne avec ses côtes rocheuses rosées et les vagues qui viennent se heurter avec fracas sur la côte.

Pour profiter encore plus de la côté ouest de la Corse dans ce secteur, n’hésitez pas à demander à Justine, Cédric et les staff, ils se feront un plaisir de vous conseillez les points d’intérêts du secteur :

  • Étang de Tanchiccia, zone natura 2000
  • Et bien d’autres choses encore

Vous l’aurez compris, on a adoré notre séjour sur la côté ouest de la Corse. On a tout aimé la beauté des paysages, la gastronomie corse et surtout la rencontre avec ses propriétaires engagés. Ils nous ont transmis tout l’amour qu’ils portent à leur région et l’envie certaine de revenir prochainement !

Image
Anne Chéné
CEO